Logos défilants partenaires

  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée
  • Tour de Vendée

Le Mot du Président

 

COUP D'OEIL DANS LE RETRO.

 

bernard-martineau-petit

 

Déjà 2016, les années passent si vite que le TOUR DE VENDEE atteint cette année ses quarante cinq ans !

C’est le bel âge et c’est l’occasion de souligner combien porté par une équipe de bénévoles motivés et heureux de se retrouver chaque année dans la convivialité, le TOUR DE VENDEE a su préserver ses valeurs originelles : la passion du cyclisme et l’envie d’organiser à un évènement majeur.

Lorsque l’on jette un regard sur les années passées, heureusement ce sont les souvenirs sportifs qui reviennent et l’on oublie les difficultés qu’il faut parfois surmonter ainsi que l’énergie qu’il faut dépenser pour organiser une course cycliste.

L’arrivée en solitaire de Jean René BERNAUDEAU en 1980, sous les acclamations d’un public en folie massé dans la montée de la rue Joffre, reste inoubliable et tient une place à part pour des raisons sentimentales mais aussi parce que sa victoire a immédiatement donné un retentissement à l’épreuve ouverte pour la première fois aux professionnels.

On se rappelle de Marc GOMEZ qui, à peine franchi la ligne d’arrivée en vainqueur de l’épreuve en 1981, se précipitait dans les toilettes du restaurant « Le Bordeaux » pour couper une barbe abondante et revenir tout frais rasé pour recevoir les honneurs sur le podium. L’année suivante il remportait brillamment MILAN SAN REMO.

 

En 1986, Bernard HINAULT, étincelant de popularité après ses cinq lauriers dans la Grande Boucle, annonçait la couleur en déclarant au départ de Saint Gilles-Croix de Vie qu’il se devait de remporter l’épreuve. La course fût splendide, mais hélas pas à l’avantage du blaireau qui nous gratifia d’une colère féroce dont seul un champion est capable. Arrêté au bord de la route près de Frilot après une crevaison survenue en pleine bataille, il brandissait avec rage la roue dont le pneu venait de rendre l’âme et pestait d’un regard farouche et hostile contre son directeur sportif qui, dans ce secteur sinueux, tardait à arriver pour assurer le dépannage. L’action qui suivit de la poursuite qu’il mena pour rentrer sur le peloton fût de toute beauté et on comprit alors pourquoi avec une telle force de caractère, il présentait le plus beau palmarès des cyclistes français.

On se souvient aussi de l’édition 2004 avec ses bourrasques de vent, ses averses de pluie et de grêle, qui reste la plus marquante au regard des conditions climatiques. La moitié du peloton mis pieds à terre aux alentours de Mallièvre et se réfugia dans les voitures suiveuses. Ceux qui eurent la force et le courage d’affronter les intempéries franchirent la ligne d’arrivée le visage noirci et le maillot maculé de boue. Ce fût le norvégien Thor HUSHOVD qui sorti vainqueur de cet enfer après une chevauchée fantastique en solitaire.

Il précédait un autre grand champion, Jaan KIRSIPUU qui a lui aussi laissé son empreinte sur notre épreuve en s’imposant à quatre reprises.

L’évocation de ces quelques temps forts qui ont marqué l’épreuve montre combien le TOUR DE VENDEE est riche de son histoire. Un rapide coup d’œil dans le rétro ne suffit pas à la raconter, il faudrait écrire un livre pour en narrer tous les épisodes et anecdotes.

En attendant avec l’édition 2016, vivons une nouvelle page de cette belle aventure humaine et sportive.

Bon TOUR DE VENDEE à toutes et à tous.

 

Bernard MARTINEAU
Président du Comité d’Organisation
du Tour de Vendée